[#Psycho] La Maison Montessori : Les objectifs à suivre (3/4)

Je fais évoluer ma maison par rapport à mon enfant

Comme j’ai précisé dans le chapitre suivant, il faut faire évoluer son espace ainsi que le votre par son attitude. Hésitez pas à remettre en question quelque chose que vous avez mis en place si vous voyez qu’il commence à le maîtriser parfaitement, cela lui permettra de s’intéresser à nouveau à cette activité et l’empêcher de la délaisser au profit d’une autre.

Par exemple, si vous lui mettez en place un nettoyage du visage par un coton et de l’eau et que vous voyez qu’il maîtrise parfaitement le geste et le nettoyage, faites évoluer cette activité en utilisant un gant de toilette avec de l’eau et commencez déjà à penser comment vous allez gérer la suite (gant et savon ?)

De la même façon, si vous lui donnez un espace de jardinage, n’hésitez pas à faire évoluer l’activité sur des petits livres pour aller plus loin dans le jardinage ou les responsabilités (une plante qui pousse plus longtemps ? Une fourmilière DIY ?)

Il faut savoir aussi aller progressivement dans l’évolution sans chercher à le faire devenir le meilleur pâtissier de France.

Je l’écoute dans ses besoins sensoriels

Il ne faut pas oublier les principes de bases c’est de mettre en place le plaisir tout en ajoutant l’ordre et favoriser la concentration.

C’est la raison pour laquelle les enfants sont laissés libres de leur choix d’activité dans la pédagogie Montessori car seul l’enfant sait ce qui lui correspond le mieux : l’intérêt pour l’activité débouche alors sur la concentration. De la concentration vient le plaisir et du plaisir s’enchaîne le bonheur de vivre.

Les jouets et les activités sans la maison les plus utiles au développement de l’enfant sont ceux qui stimulent et perfectionnent les 5 sens. La manipulation et le toucher sont, pour l’enfant, les sources d’information les plus importantes sur l’environnement extérieur.

Dans l’esprit de Maria Montessori, la manipulation passe avant la création : le petit enfant en construction doit d’abord s’enraciner dans la réalité du monde pour se l’approprier et se l’adapter avant de créer son propre univers.

Des jouets comme les Kapla ou les Legos vont pouvoir à la fois affiner la motricité fine et stimuler l’imagination.

Des que votre enfant maîtrise bien ou qu’il commence à délaisser son activité, réfléchissez sur ses futurs besoins.

Je me met à sa place et je regarde ce qui le gène

Le principe pour prendre plaisir ou imaginer une activité pour votre enfant c’est déjà de le connaitre, savoir ce qu’il aime mais avant tout se mettre à sa place.

Certains enfants n’apprécieront pas la manipulation de certains objets car trop froid ou trop austère. Essayez alors de vous mettre à sa place et de voir si vous étiez lui, qu’est ce qui vous empêcherais de prendre plaisir à une activité ?

Des exemples d’erreurs à ne pas commettre :

  • Mettre de la musique forte dans le salon pendant que votre enfant se concentre
  • Le faire passer à autre chose alors qu’il s’amuse sur une activité
  • Ne pas le préparer à des obligations qui vont intervenir prochaine (douche, repas …)
  • Lui donner des jouets ou des objets d’une couleur qu’il n’apprécie pas
  • Toucher une autre activité alors qu’il est déjà sur une autre (quel parent ne joue pas à faire des trucs avec la pâte à modeler de son enfant pendant qu’il joue)
  • Le favoriser à créer même si il souhaite que cela soit vous car il apprécie vos créations

Se mettre à sa place c’est avant tout retrouver son âme d’enfant avec son profil et s’imaginer être lui ou elle. Si vous voyez que, dans votre petite salle de bain, votre enfant semble ne pas utiliser un objet, hésitez pas à l’enlever c’est qu’il ne se sent pas attirer ou pas prêt à le faire ou bien même que par une succession d’échec à l’utiliser, il ne souhaite pas continuer.

A vous de vous remettre en question sur ce qui pourrait lui faire revenir dessus ou le tenter.

je le guide, je le surveille sans me faire omniprésent

Soyez la sans vraiment l’être. Les enfants curieux ou alors féru d’apprentissage vont vouloir toujours avoir le parent qui est le plus imaginatif à cote de lui pour s’amuser.

C’est tellement amusant de voir Papa faire une piscine en Lego (c’est du vécu) 20 fois de suite dans la semaine car cela va tellement plus vite.

Quel parent ne s’est pas amusé à faire des animaux en pâtes à modeler à coté de son enfant pendant que vous l’accompagnez dans son activité ? Que celui qui ne le fait pas lève la main (ça va être dur de vous voir et je vous dénoncerai pas).

Soyez présent, soyez attentif à son besoin mais ne soyez pas son professeur. Il est important de lui apprendre à faire soi-même et de le féliciter lorsqu’il a fini et de donner un avis ou le guider dans des choix.

Très souvent je viens faire les Legos avec elle en lui proposant des choses comme « Tu pourrais mettre ce Lego ici, cela pourrait faire une superbe porte » mais sans jamais la forcer ou le faire. Il est important de lui montrer des choix mais il est plus important pour eux qu’ils comprennent qu’il existe des alternatives à leurs sélection.

Cela contribue à la notion de gestion des problèmes et des difficultés pour plus tard. En comprenant qu’a chaque instant, il faut puiser dans son inspiration, vous l’aidez dans la créativité mais aussi dans la gestion des événements.

Un enfant aime aussi lorsqu’il est seul qu’on puisse passer de temps en temps le voir et lui faire une petite parole afin de lui favoriser ses instants de solitudes mais aussi de l’encourager dans son évolution. Trop souvent les parents profitent de ces moments de calme pour vaquer à leurs occupations sans vraiment se soucier (sauf quand grand silence s’instaure et qu’une bêtise se construit).

Il est important pour l’enfant de savoir que nous sommes la et pour lui, même 5 secondes à venir le voir, lui permet de comprendre que nous sommes la sans l’être.

Ne soyez pas comme les parents Hélicoptères ni l’inverse. Il faut savoir profiter de ces instants calmes pour le féliciter dans son autonomie sans le déranger pour autant.

Pour conclure je dirais, soyez comme le chat qui est sur le canapé quand vous rentrez et qui vient vous faire un câlin de 4 secondes. Vous savez qu’il est la et le regarder de temps en temps vous fait plaisir de le sentir à vos cotés.

Maison Montessori : liste des articles associés


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.